NATURE, FAUNE , FLORE, REGIONS

flamants roses,cigognes,anes,papillons, nature,faune,flore,mantes religieuses,rainettes,,photos, animaux, citronniers, insectes, oiseaux,reptiles, , roses, iris, ariege, mimosa, camelia, citrons, orchidées, romarin, arcachon, nature, faune et flore,bourd

09 août 2009

ABEILLES EN PLEIN TRAVAIL........





Posté par francoisepaul à 03:58 - Le Var insectes - Commentaires [64] - Permalien [#]

08 août 2009

QUELQUES FLEURS DE MON JARDIN........











Posté par francoisepaul à 03:50 - Le Var fleurs - Commentaires [61] - Permalien [#]

07 août 2009

ARGUS BLEUS NACRES AMOUREUX........





Posté par francoisepaul à 03:48 - Le Var papillons - Commentaires [61] - Permalien [#]

06 août 2009

ABEILLE CHARPENTIERE...........

C'est la plus grosse abeille d' Europe. Comme les abeilles domestiques (abeilles de nos ruches), ou les bourdons, cet insecte appartient à la famille des Apidae

Toute aussi inoffensive que spectaculaire, son vol est rapide et très bruyant, mais elle n'est pas agressive et pique rarement. L'insecte atteint 45 à 50 mm d'envergure, pour une longueur de 25 à 30 mm, son corps bleu-noir foncé à une pilosité courte.







Posté par francoisepaul à 03:32 - Le Var insectes - Commentaires [63] - Permalien [#]

05 août 2009

LE VIEUX BEAUSSET - CHAPELLE DE L'ERMITAGE

Edifiée en  1164., c'est un haut lieu de pélerinage.......











Posté par francoisepaul à 03:45 - Commentaires [68] - Permalien [#]

29 juillet 2009

DU HAUT DU GROS CERVEAU D'OLLIOULES

VUE SUR LA RADE DE TOULON.........







Posté par francoisepaul à 04:04 - Commentaires [73] - Permalien [#]

28 juillet 2009

EVENOS ET ENVIRONS

Ce petit village médiéval de Provence dégage une indéfinissable fascination. Arrivés à hauteur d’un oratoire, nous découvrons un décor surprenant, inattendu : d’énormes roches basaltiques nous accueillent. Impressionnés, curieux, nous sommes attirés par les ruelles et les charmantes maisons construites de roches volcaniques, pas de cette couleur noire si caractéristique mais triste. Par coquetterie et avec la complicité des siècles, tous les moellons se sont parés d’une multitude de discrètes couleurs, du gris-vert sombre à marron, par la magie de l’altération et de l’oxydation du fer.

Après avoir dépassé le château, imposant, fier, sereinement assis sur d’énormes prismes basaltiques, nous arrivons sur une esplanade, véritable scène, ouverte sur l’une des plus belles représentations : la formation complexe de la Provence.

Le volcanisme de la région provençale est très ancien : il remonte au Permien (260 Ma *). Tout près d’ici, le volcan du Beausset, plus récent, fin du Tertiaire (10 Ma), recouvre la pénéplaine du Miocène par ses dernières coulées de lave datées d’environ 6 Ma.
L’étude de cet ensemble est d’autant plus difficile que sont intervenus des mouvements tectoniques, des effondrements, des inversions de relief, l’érosion et … la civilisation humaine.
Bien que le volcanisme du sud de la France soit surtout andésitique (environ 60 % de silice), la région du Beausset est plus basique (environ 50 % de silice). Les laves ont été émises, soit par des fissures (volcanisme fissural), soit par de larges cratères (volcanisme central).

Evenos est situé entre, à l’ouest la cuvette synclinale du Beausset dont la mer s’est retirée vers la fin du secondaire (au campanien : 70 Ma) et à l’est, une surface d’érosion continentale avec dépôts torrentiels (34 Ma) sur laquelle nous retrouvons le passage de coulées de lave longeant le Destel. C’est une région géologique très tourmentée et, donc, captivante.
Au nord nous apercevons la plus haute et importante accumulation de roches volcaniques : le rocher de l’Aigle (600 m d’altitude). La thèse retenue pour le moment, situe le départ des coulées dans le secteur des Sambles, où le basalte traverse en filons la zone calcaire.
Nous trouvons différents vestiges de cette époque volcanique : des lambeaux de laves, des affleurements, des entablements, représentant un empilement de coulées successives d’environ 35 mètres d’épaisseur au rocher de l’Aigle.
Ces coulées, après avoir rejoint les épanchements du Pas de la Masque auraient parcouru environs 15 km recouvrant la Piosine, Evenos, la Courtine, la zone des Playes, pour arriver – épaisses de 15 m – à la Pointe Nègre.





































ARMOIRIE EN HAUT D'UNE PORTE.......







Eglise paroissiale Saint-Martin 13ème, dans le vieux village : modeste clocher-mur à 2 baies ; crucifix et 6 candélabres du maître-autel donnés par Napoléon III.



















Le Fort du Pipaudon (380 m) et le village d’Evenos (360 m) sont construits sur ces lambeaux de laves particulièrement impressionnants qui ont protégé leurs socles de l’érosion et de l’agression du temps. Ces socles laissent apparaître des calcaires et des galets recouverts par 6 coulées de lave. C'est un lieu d'escalade très prisé et bien connu par les alpinistes. Ce fut un lieu d'exploitation de marbre qui n'est plus exploité de nos jours. Il y a sur le site de nombreux vestiges de cette exploitation.











Posté par francoisepaul à 03:27 - Le Var villages - Commentaires [63] - Permalien [#]

26 juillet 2009

PAPILLONS DANS LE JARDIN.......

AZURE........



BELLE DAME......





FLAMBE SUR MAIN DE MA PETITE FILLE......



Posté par francoisepaul à 03:31 - Le Var papillons - Commentaires [77] - Permalien [#]

25 juillet 2009

TORTUE DE MADAGASCAR......

L'Astrochelys radiata est une tortue terrestre. Sa carapace noire, décorée de triangles noirs rayés de jaune, est très bombée, presque hémisphérique. Elle vit au sud de Madagascar, dans les régions sèches et se nourrit de fleurs ou fruits tombés, de feuilles sèches et fibreuses, de plantes succulentes pleines d'eau et parfois d'excréments riches en sels minéraux. Elle peut vivre jusqu'à 140 ans.





DESSINS DE SA CARAPACE.......

Posté par francoisepaul à 03:18 - Le Var - reptiles - Commentaires [63] - Permalien [#]

24 juillet 2009

TORTUE DE FLORIDE

La tortue de Floride est vendue dans les animaleries mais son achat pose de gros problèmes. Toute petite au début, elle peut devenir encombrante et agressive à l’âge adulte. Elle vit très longtemps. Alors les personnes s’en débarrassent en la relâchant dans la nature où elle ne s’acclimate que trop bien. C’est devenu une espèce invasive en Europe où elle prend la place de la Cistude déjà menacée d’extinction. Très vorace et résistante, elle est un nouveau prédateur redoutable pour la petite faune aquatique et n’a pas d’ennemi. C’est une menace pour l’équilibre écologique.

N’achetez pas ces petites tortues et si vous en avez une chez vous, ne la relâchez pas dans la nature, adressez vous à votre vétérinaire ou votre animalerie, ils connaitront peut-être quelqu’un qui pourra l’adopter.

information internet.....





Posté par francoisepaul à 03:14 - Le Var reptiles - Commentaires [71] - Permalien [#]