NATURE, FAUNE , FLORE, REGIONS

flamants roses,cigognes,anes,papillons, nature,faune,flore,mantes religieuses,rainettes,,photos, animaux, citronniers, insectes, oiseaux,reptiles, , roses, iris, ariege, mimosa, camelia, citrons, orchidées, romarin, arcachon, nature, faune et flore,bourd

09 décembre 2007

CYGNES NOIRS DANS LES LANDES

On distingue bien les plumes blanches sur la première photo...

Le cygne noir, comme son nom l'indique, a un plumage noir, sur la tête, le cou,
le corps et la queue. Les ailes sont plutôt noires. Les primaires et les secondaires
extérieures sont blanches. Les secondaires intérieures sont blanches aux extrémités.
Les tertiaires intérieures sont noires, et ont une structure ondulée prononcée.
Le bec est rouge avec une bande blanche en travers, presque au bout.
Les yeux sont rouges, parfois roses ou blancs. Les pattes sont noires et palmées.
Les deux sexes sont identiques, la femelle est juste un peu moins grande que le mâle.

Photo_359

Photo_373

Photo_379

Posté par francoisepaul à 04:51 - Oiseaux - Commentaires [83] - Permalien [#]

08 décembre 2007

JOLIE VACHE DANS LE MARAIS

DSC07670

DSC07671

DSC07672

Posté par francoisepaul à 04:48 - Animaux domestiques - Commentaires [67] - Permalien [#]

07 décembre 2007

BERNACHES CRAVANT

En ce moment sur les plages de l'ile d'Oléron comme tous les ans, un nombre
incalculable de ces bernaches viennent passer l'hiver d'octobre à avril...

Elles viennent manger algues, mousses, lichens , zostères, salicornes,
algues vertes,

La bernache cravant est une petite oie à peine plus grande qu'un canard colvert.
La poitrine, la tête et le cou sont noirs, avec une petite tache blanche de chaque
côté en ce qui concerne ce dernier. Le dessous est gris-brun foncé, y compris le
ventre qui peut avoir des reflets blanchâtres. Le bec, les pattes palmées sont
uniformément noirs. Le dessous de la queue est blanc.

Son comportement est plus aquatique que les autres oies, c'est une bonne
nageuse. Elle a une activité aussi bien nocturne que diurne. Sociable à l'extrême,
son instinct grégaire la pousse à se regrouper en grandes troupes pendant l'hiver.
Migratrice, elle occupe les côtes d'Europe Occidentale à partir du Danemark durant
la période d'octobre à mars. Les populations du Groenland et de Sibérie migrent
en direction des côtes de l'Atlantique et du Pacifique Nord en Amérique et en Asie.

Les bernaches cravant se déplacent en groupes en formations irrégulières,
en longues rangées de front qui ondulent dans le ciel et rarement en V.

DSC08324

DSC08329

DSC08330

DSC08335

Posté par francoisepaul à 04:23 - Oiseaux - Commentaires [73] - Permalien [#]

06 décembre 2007

CHEVAUX DANS LE MARAIS....

Après le Périgord nous voici dans les marais sur Oléron.......

DSC07659

DSC07660

DSC08319

DSC08321

DSC08323

Posté par francoisepaul à 04:45 - Animaux domestiques - Commentaires [87] - Permalien [#]

05 décembre 2007

ORCHIDEES (ELLES REFLEURISSENT TOUS LES ANS).......

ONCIDIUM COLIBRI

DSC08349

DSC08348

DSC08351

PHALAENOPSIS


DSC08347

DSC08368

DSC08304

Posté par francoisepaul à 05:06 - Orchidées - Commentaires [88] - Permalien [#]

03 décembre 2007

PERIGUEUX Préfecture de la Dordogne (dernier reportage Périgord)

CATHEDRALE SAINT FRONT

La cathédrale est nommé d'après saint Front, légendaire évangélisateur de la
région au IIIe siècle et dont les "reliques" reposaient jusqu'en 1575 dans la
cathédrale.

Elle a été construite au XIIe siècle dans un style mêlant les influences
romanes et byzantines. En effet, comme la basilique Saint-Marc de Venise,
son plan est en forme de croix grecque et ses cinq coupoles à clochetons
rappelent Saint-Marc et Sainte-Sophie de Constantinople.

Mais ce n'est qu'en 1669 que l'église Saint-Front acquiert son titre de cathédrale,
auparavant détenue par l'église voisine Saint-Étienne, dans le quartier de La Cité.

DSC08245


DSC08246

ANCIEN MOULIN

DSC08248

ANCIENNES MAISONS DU 16ème

DSC08255


DSC08256


DSC08257

MONUMENTS GALLO-ROMAINS - TOUR DE VESONE

C'est le seul vestige dédié à la déesse tutélaire de la cité. Elevé au coeur du forum de la
cité antique des Antonins au 2ème siècle après J.C, ce temple avait à l'origine un péristyle
à colonnes, il était entouré de portiques et encadré de deux basiliques.
Cette tour s'élève à 24 mètres et son diamètre intérieur 17m.

DSC08260


DSC08261

CHATEAU BARRIERE

Le château Barrière porte le nom d'une famille de  chevaliers qui le fit édifier sur les
soubassements du rempart antique .
Très souvent remanié, il possède des parties qui appartiennent à toutes les périodes
qu'il a traversées, jusqu'aux  XVI° siècle où il fut incendié par les Protestants.
Aujourd’hui on peut encore observer les restes du donjon  ainsi que les vestiges
du corps de logis réaménagé à la renaissance.

DSC08262


DSC08263


DSC08264

Posté par francoisepaul à 05:13 - PERIGORD BLANC - Commentaires [97] - Permalien [#]

02 décembre 2007

LES EYZIES-DE-TAYAC

Le Musée national de Préhistoire : Au pied du château des Eyzies, encastré dans
la falaise qui domine la vallée de la Vézère. Ce musée crée en 1923 a fait peau
neuve en 2004. C'est aujourd'hui le plus grand et l'un des plus beau musée
consacré à la préhistoire et à l'art pariétal paléolithique de France. Il conserve
plus de 18 000 pièces, qui retracent 400 000 ans de présence humaine dans
la vallée de la Vézère, parmi lesquelles la série des objets de la Madeleine
et la lampe de Lascaux. Moulages et objets permettent d'aborder de façon
ludique et chronologique les origines de l'homme et de l'art, ses modes de vie, son habitat ...

DSC08097

Ancien château des barons de Beynac...

DSC08112

Sur la plate forme se dresse la statue de l'homme primitif, homme de Cromagnon , due
à Paul  Dardé qui la sculpta en 1930

DSC08112x


DSC08096

Posté par francoisepaul à 04:35 - PERIGORD NOIR - Commentaires [74] - Permalien [#]

01 décembre 2007

ROCAMADOUR (LOT)

Rocamadour est remarquable par ses 7 chapelles qui composent le sanctuaire dédié
à Notre Dame depuis le Haut Moyen Age.
En effet, dans l'abri sous roche au milieu de la falaise, une chapelle avait été
construite pour abriter une mystérieuse Vierge Noire. C'est en 1166, qu'un
habitant du pays se trouvant à l'extrémité, ordonna à sa famille d'ensevelir
sa dépouille à l'entrée de l'oratoire.
" A peine eut on creusé la terre que le corps du bienheureux Amadour fut
retrouvé dans son intégrité et c'est dans la même intégrité qu'il fut placé à
l'église".
A la même époque, en 1172 fut rédigé dans un style simple et agréable à lire,
les récits des 126 miracles qui se sont produits sur les lieux par l'intercession
de la très Sainte Vierge.
Il faut faire une place toute spéciale à la cloche miraculeuse, aujourd'hui dans
la chapelle de la Vierge Noire qui sonnait à la prière des marins en péril.

Dés lors, Rocamadour fut un haut lieu de pèlerinage dans l’Occident chrétien
médiéval.
De nombreux pèlerins connus ou inconnus y sont passés : parmi les plus
célèbres, il y eut Saint Bernard, Saint Louis et Blanche de Castille. Et ces
dernières années, le compositeur Francis Poulenc, Edmond Michelet, Sœur
Emmanuelle… Pour attester leur démarche,ils se procuraient l'insigne du pèlerin,
la sportelle.

On raconte aussi de nombreuses légendes telle que l'épée de Roland, la Durandal.

Situé à proximité des grands chemins qui conduisaient les pèlerins à Saint
Jacques de Compostelle, le culte est connu jusqu'en Espagne, au Portugal,
à Québec,…

POUR ATTEINDRE LA CITE RELIGIEUSE, MONTER 216 MARCHES (ce que j'ai fait)

DSC08161


DSC08166


DSC08160


DSC08167

DSC08156

VUE SUR LE CHATEAU ET LA CITE RELIGIEUSE

DSC08159

CHAPELLE SAINT MICHEL , à DROITE CHAPELLE NOTRE DAME

DSC08165

CHAPELLE DU CHATEAU

DSC08164


DSC08162

Posté par francoisepaul à 04:54 - LE QUERCY - Commentaires [90] - Permalien [#]

29 novembre 2007

CHATEAU LA MALARTRIE A LA ROQUE GAGEAC

Ce château bien que datant du X1X ème siècle, prolonge au bord de la route
l'unité du village de la Roque Gageac. Son style imite les châteaux du XV ème
siècle que l'on retrouve plus en aval de la Dordogne.

DSC08134


DSC08135


DSC08138

Posté par francoisepaul à 04:38 - PERIGORD NOIR - Commentaires [79] - Permalien [#]

28 novembre 2007

LA ROQUE GAGEAC

Au Moyen Âge, La Roque Gageac comptait 1 500 âmes. À l'époque, la Dordogne
faisait vivre pêcheurs et gabariers du port. De cette période demeure l'église
recouverte de lauzes. Non loin se dresse, flanqué d'une tour ronde, le manoir
de la famille Tarde, amie de Galilée. Pendant la guerre de Cent Ans, la Roque
Gageac accueillit les évêques de Sarlat. Leur résidence, à l'extrémité du village,
a été conservée. Dominant les maisons, les vestiges du château défient encore
le temps.

La période gallo-romaine et la "Pax Romana" permettent un large
peuplement des pentes douces à l'est du village, avec une voie romaine.
Mais à partir des années 850 l'insécurité, due en particulier aux incursions
des drakkars normands, incite la population à se fortifier et s'abriter dans
le site protégé entre falaise et rivière.
La guerre de Cent Ans, puis les guerres de religion font de La Roque Gageac
une place forte importante, imprenable et très peuplée.

De cette période date la plus grande partie de la structure actuelle du village,
avec ses forts troglodytiques (qui se visitent) et les traces du Château des
Evêques de Sarlat. L'époque de la Renaissance qui va suivre l'embellit de
belles demeures, comme le Manoir de Tarde qui domine toujours le cœur du village.

La batellerie joue un rôle important, avec un très actif trafic commercial de gabares
(bateaux traditionnels à fond plat), ainsi que la pêche dans cette rivière
poissonneuse, et ceci jusqu'au début du XXème siècle.

A côté de l'église, à mi-falaise et grâce à ce solarium naturel, s'épanouit un
étonnant jardin exotique.

source office tourisme

DSC08129

Manoir de la famille Tarde.....

DSC08128

MAISON TROGLODYTE...

DSC08131


DSC08132


DSC08136


DSC08137


DSC08177


DSC08178

Jardin exotique (photo office tourisme) il était malheureusement fermé....

RoqueGageac2

Posté par francoisepaul à 04:49 - PERIGORD NOIR - Commentaires [87] - Permalien [#]