NATURE, FAUNE , FLORE, REGIONS

flamants roses,cigognes,anes,papillons, nature,faune,flore,mantes religieuses,rainettes,,photos, animaux, citronniers, insectes, oiseaux,reptiles, , roses, iris, ariege, mimosa, camelia, citrons, orchidées, romarin, arcachon, nature, faune et flore,bourd

15 août 2007

OIES CENDREES A L'OMBRE..... (Anser anser

C' est l'ancêtre de la plupart des races d'oies domestiques.
Elle mesure entre 75 et 90 cm.Le plumage est uniformément
grisâtre avec un croupion blanc,les pattes sont roses
et le bec orange.

L'oie cendrée est une espèce aquatique qui nage plus
souvent que les autres oies même si elle se nourrit
principalement en broutant. Le nid est placé près de l'eau,
dissimulé dans la végétation et les roseaux.L'oie cendrée
est extrêmement grégaire durant la migration.

DSC06943

Posté par francoisepaul à 04:52 - Oiseaux - Commentaires [59] - Permalien [#]

14 août 2007

HANNETON mais lequel ???

Le hanneton commun (Mélolontha mélolontha)
considéré jusqu’à il y a une vingtaine d’années comm
très nuisible à l’agriculture, il est devenu très rare
aujourd’hui car les insecticides chimiques et les
outils rotatifs de travail du sol tuent sa larve.

Les larves rongent les racines de pratiquement
toutes les plantes cultivées : les céréales (orge, blé, maïs),
la betterave, la pomme de terre… Les adultes se nourrissent
des feuilles des arbres et arbustes forestiers et fruitiers.

Photo_340

Photo_341

Posté par francoisepaul à 04:48 - Insectes - Commentaires [74] - Permalien [#]

13 août 2007

VULCAIN (Vanessa atalanta Linnaeus)

C' est un papillon de la famille des nymphalidés. Ce grand papillon
très reconnaissable est d'un noir profond agrémenté de motifs
rouge et blanc.

Sa chenille se nourrit sur les orties. Les adultes se nourrissent
de fruits murs et sur les plantes à fleurs comme le Buddleia.

Il se rencontre dans l'hémisphère nord tempéré : Europe,
Asie, Amérique du Nord.
Il est migrateur au nord de son aire de répartition alors
qu'au sud des Alpes des adultes peuvent survivre à l'hiver.

DSC06828

DSC06829

Posté par francoisepaul à 04:42 - Papillons/Chenilles - Commentaires [53] - Permalien [#]

12 août 2007

ARAIGNEE CRABE (THOMISE)

La famille des Thomisidae est un taxon d'araignées
aranéomorphes. Plusieurs espèces sont mimétiques
de diverses parties végétales (surtout les fleurs),
qui leur servent de support pour la chasse à l'affût.
Elles ont des pattes antérieure plus fortes et plus longues
que les postérieures et dirigées latéralement, ce qui leur
valent le nom vernaculaire d'araignées-crabes. Certaines
espèces sont parfois baptisées thomises.

DSC06343

DSC06344

DSC06382

Posté par francoisepaul à 04:14 - Arachnides (araignées) - Commentaires [67] - Permalien [#]

11 août 2007

C'EST L'HEURE DE LA TETE.........

DSC06814

DSC06815

Posté par francoisepaul à 04:55 - Animaux domestiques - Commentaires [63] - Permalien [#]

10 août 2007

BOURDON - BOMBUS

Les bourdons sont des insectes volants du genre Bombus
et de la famille des Apidae. Comme l'abeille commune,
les différentes espèces de bourdons se nourrissent
du nectar des fleurs et récoltent le pollen pour nourrir leur
larves. Ce sont des créatures intéressantes pour l'homme
et la flore en contribuant à la pollinisation.

Chaque année voit la naissance de nouvelles reines
qui seules passent l'hiver. Au printemps elles fondent
de nouvelles colonies dans des cavités qui peuvent
compter jusqu'à 600 individus chez le bourdon terrestre.

Le bourdon femelle peut piquer si elle se sent menacée.
Elle peut même piquer plusieurs fois de suite. Par contre,
le mâle ne possédant pas de dard, il ne peut pas piquer.

Ils se caractérisent par une silhouette trapue et une importante
pilosité. On les rencontre dans les régions froides et tempérées.

Il existe une variation importante dans la coloration des
individus à l'intérieur d'une même espèce. Un examen à la
loupe binoculaire est parfois nécessaire pour une identification
correcte de l'espèce.

Le nom de faux-bourdon est donné au mâle de l'abeille.

Le bourdon est pacifique : si l'on essaye de caresser un
bourdon en train de butiner il tentera simplement de vous
repousser avec ses pattes.

DSC06958

DSC06959

DSC06947

DSC07016

Posté par francoisepaul à 04:25 - Insectes - Commentaires [66] - Permalien [#]

09 août 2007

LAURIER ROSE DE MON JARDIN (Rose et rouge).

Le laurier rose (Nerium oleander) est un arbuste de la famille
des Apocynacées.

Le laurier rose est une des plantes les plus dangereuses
dont toutes les parties sont toxiques (présence d'hétérosides
cardiotoniques). L'ingestion d'une simple feuille peut s'avérer
mortelle pour un adulte, en raison des troubles cardiaques
souvent provoqués.

Le Nerium est un arbuste à fleurs non rustiques, son feuillage
vert foncé est allongé et persistant. Les fleurs simples ou doubles
s'épanouissent en été, de juin à octobre.

Des soldats français, pendant le première guerre mondiale,
sont morts en Grèce pour avoir fait rôtir de la viande sur une
branche de Laurier-rose au lieu d’utiliser du Laurier-sauce.

DSC06063

DSC06920

DSC06919

DSC06921

DSC06922

Posté par francoisepaul à 04:41 - Arbustes - Commentaires [68] - Permalien [#]

08 août 2007

VOUS AIMEZ LES OISEAUX.....

 


  cliquer sur le goëland et vous admirerez(2.8 a)  

Posté par francoisepaul à 04:51 - .DIAPORAMAS/PANORAMAS - Commentaires [55] - Permalien [#]

07 août 2007

SALICORNE (Salicornia europaea) Chénopodiacées

Salicorne d'europe,  Pesse jaune, Salicot, passe pierre,
Criste-marine, Haricot de mer

Origine du nom français : la salicorne tire son origine de l’arabe
"salcoran" et doit son nom à sa forme : les renflements
successifs qui la constituent se terminant par un mamelon
saillant dit "corne de sel".

Il s'agit de plantes annuelles, basses, charnues,
qui croissent sur des sols riches en sel marin (chlorure de sodium).
Elles sont constituées de rameaux cylindriques qui semblent
articulés et sont terminés par un épi fertile.
Les feuilles sont réduites à des gaines opposées deux à deux.

L'une d'elles, Salicornia europaea L. est présente dans les zones
tempérées de tous les continents. Elle est répandue en France
sur toutes les côtes maritimes et en Lorraine dans les marais
salés (Dieuze, Morhange...). Ses pousses tendres sont comestibles.
Confites dans du vinaigre, elles sont consommées comme hors
d'œuvre, ou bien en omelette ou dans les salades. On peut
aussi les préparer comme des haricots verts.

On s'en sert encore aujourd'hui pour produire de la soude
végétale, qui était autrefois utilisée pour la fabrication
du savon et qui entre encore aujourd'hui dans la composition
du savon d'Alep.

DSC06953

DSC06954

DSC06954

Posté par francoisepaul à 04:18 - Plantes sauvages - Commentaires [63] - Permalien [#]

06 août 2007

LE RAGONDIN (Myocastor coypus) parc myocastors Dolus Oléron

C'est un mammifère originaire d'Amérique du Sud, introduit
en Europe au XIXe siècle pour l'exploitation de sa fourrure.
Tous les individus présents en Europe proviennent d'évasions
ou de lâchers volontaires. Myocastor coypus est la seule
espèce du genre Myocastor, qui est lui-même le seul genre
de la sous-famille des myocastorinés.

De mœurs à tendance crépusculaire et nocturne, il peut avoir
une activité diurne non négligeable. Présent dans seulement
quelques départements français lors de son introduction,
il est désormais présent dans plus 70 départements. Il a colonisé
des régions telles que le marais Poitevin, la Camargue ou les Landes
dans une moindre mesure. Il est maintenant présent dans les régions
du sud de la France (Pyrénées-Orientales, Aude, Gard, Tarn,
Haute-Garonne,...) mais on le trouve également sporadiquement
dans certaines régions plus au nord (sud de l'Île-de-France
et Alsace notamment...).

Le froid est un facteur limitant et les hivers rigoureux leur
sont fatals. D'origine tropicale, l'organisme du ragondin n'est
pas adapté au gel comme celui du castor. Lors d'hivers rigoureux,
de nombreux ragondins ont la queue qui gèle, ce qui dégénère
en gangrène mortelle.

Le ragondin est reconnaissable à ses 4 grandes incisives orange
tirant sur le rouge.

Dans son environnement d'origine, les populations de ragondins
sont régulées naturellement par ses prédateurs, comme le caïman
et le puma. Dans les pays où il a été introduit, il n'a aucun prédateur
naturel, tout du moins à l'état adulte. En effet les jeunes ragondins
sont parfois les proies de mammifères prédateurs comme la fouine,
ou des oiseaux comme le busard des roseaux et la chouette effraie.

Il se distingue du rat musqué par sa taille plus importante et par
la section de sa queue, ronde chez le ragondin alors qu'elle est ovale
chez le rat musqué.

RAGONDIN ALBINOS

DSC06934

DSC06928

DSC06935

MAMAN ET SES BEBES DE DEUX MOIS.....

DSC06929

DSC06924

Posté par francoisepaul à 05:10 - Animaux sauvages - Commentaires [66] - Permalien [#]